Al Quds : Naissance d'un nouvel outil de propagande du Hamas

Publié le par JSS

Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé à émettre le 11 novembre, élargissant encore l’empire médiatique de ce mouvement. La volonté du Hamas d’investir des ressources considérables dans ses médias, même dans une situation de difficultés financières, montre bien la signification qu’il accorde à la bataille médiatique pour la conquête des coeurs et des cerveaux.


La chaîne diffusa d’abord la prière du soir de la mosquée Al-Aqsa, puis un bref film sur le soi-disant ‘droit de retour’. Ensuite, le présentateur des informations, installé dans un studio dernier cri, exposa le chemin parcouru par la chaîne, depuis sa conception et jusqu’à son lancement. Les premiers programmes de la station présentaient plusieurs animateurs et présentateurs, ainsi qu’une interview avec le Sheikh Ra’ed Salah, chef du mouvement islamique en Israël, qui adressa ses voeux à la nouvelle chaîne. L’administration de Haniyah émit une déclaration accueillant favorablement ce lancement.

Al-Quds est la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, après la chaîne télévisée Al-Aqsa, basée à Gaza. C’est un nouvel élément du réseau grandissant de cette organisation. Outre ces deux chaînes de télévision par satellite, le Hamas possède également un quotidien (Felesteen) publié dans la Bande de Gaza, d’autres organes de presse, plusieurs agences d’informations et plus d’une vingtaine de sites Internet et forums en ligne, en huit langues, pour des audiences diverses. Le Hamas accorde une importance considérable au développement de son empire médiatique, considéré comme un instrument fondamental du combat pour la conquête des coeurs et des cerveaux, y injectant des ressources considérables, malgré ses difficultés financières.


Selon son directeur général Nabil al-Otaibi, Al-Quds est censée être la chaîne de tous les Palestiniens, « tous ceux qui se dévouent à la cause de Jérusalem et de la Palestine ». Il a de plus souligné que cette chaîne diffuserait des émissions politiques, historiques, sociales, culturelles, économiques, sportives et artistiques, en ajoutant qu’Al-Quds voulait « corriger la perception de la cause palestinienne sur les scènes arabes et internationales, ainsi que dans les sphères tant populaires qu’officielles… ». Toujours selon Al-Otaibi, cette chaîne défendra «les principes et droits fondamentaux du peuple palestinien, et en particulier le droit à la libération et à la résistance » (autrement dit, le soutien du terrorisme). Il ajouta qu’elle s’efforcerait de prouver au téléspectateur arabes sa neutralité et son professionnalisme . Malgré ces propos fleuris, on peut raisonnablement s’attendre à ce que cette chaîne reflète l’idéologie et la ligne du Hamas, tout comme la chaîne télévisée Al-Aqsa (ainsi que l’a bien montré le premier jour d’émission d’Al-Quds).

Les informations diffusées le 11 novembre sur cette chaîne traitaient principalement de sujets liés au Hamas. En voici les principaux :
a. Une déclaration exclusive de Khaled Mash’al, chef du bureau politique du Hamas, à l’occasion du quatrième anniversaire de la mort de Yasser Arafat. Khaled Mash’al fit l’éloge d’Arafat et de son héritage, tout en critiquant Abu Mazen. Il allégua (faussement) qu’Arafat avait été empoisonné « par les Sionistes et leurs agents ».
b. La crise actuelle de la bande de Gaza, provoquée par la fermeture des points de contrôle et l’arrêt du transport de carburant vers la centrale électrique. Une interview sur ce thème fut réalisée avec le militant du Hamas Jamal al-Khudari, responsable du Comité populaire contre le Siège.
c. Le discours d’Abu Mazen et la réponse du Hamas.

d. Une discussion entre Osama Hamdan, le représentant du Hamas à Beyrouth, et Taysir Nasrallah, membre du Fatah au Conseil Palestinien national.
e. Un reportage sur l’opinion publique palestinienne dans la Bande de Gaza, alléguant que, pour la plupart des hababitants, la « résistance réelle » doit être encore dirigée contre « l’occupation ».


Cette chaîne est la propriété de la société de radiotélévision Al-Quds, enregistrée à Londres, avec des hommes d’affaires arabes et palestiniens, spécialistes des médias. La chaîne émet à partir de deux satellites de communications arabes : Nilesat et Arabsat..


Les bureaux de la chaîne Al-Quds sont situés au Liban, même s’ils prétendent diffuser « depuis le coeur de Jérusalem ».


-photos : le logo de la chaine (le dome du rocher vu d'en haut) et le présetateur du JT)

Commenter cet article

aschkel 28/11/2008 11:35

Ils se sont arrangé niveau décor pallywodien !