Le prochain gouvernement israélien ne sera pas !

Publié le par JSS

Dur dur d'être israélien aujourd'hui ! Il va falloir se prononcer politiquement pour définir la politique globale des quatreprochaines années. Enfin, comme je l'ai expliqué hier... C'est 4 officielles mais en général chaque gouvernement démissionne après deux ans. Et les prochaines législatives pourraient servir pour encore moins de temps !

Faisons le compte :
La campagne démarre officieusement aujourd'hui.  Il y a, à peu près 90 jours avant le vote du 17 février. A ce moment là, l chef du parti majoritaire à 45 jours pour former une coalition. Pour avoir une coalition, il faut la majorité absolu des siège de la knessetsoit 61 députés sur les 120 de l'hémycycle.

Les derniers sondages annoncent que la bataille sera rude. Que de leader de droite Netanyahu (qui n'est pas vraiment aimé dans l'opinion publique), obtiendrait 29 sièges si l'élection se tenait aujourd'hui. Il en serait exactement de même pour Tsippi Livniqui dirige pourtant un parti de centre gauche l(Kadima) largement critiqué ces deux dernières années.

Avec 29 sièges chacun et étant l'opposition de l'autre, le président Shimon Peresdevrait alors décidé d'ou, du chat ou de la sourie, sera issu le futur premier ministre. A cet instant, le nouveau "rosh ha-memshala" (chef du gouvernement) devra négocier avec très peu de marge de manoeuvre  avec les partis minoritaires.

Le parti travailliste (gauche), ne serait crédité que de 11 sièges (contre 19 dans la coalition actuelle). Il faudrait donc à Kadima lié des liens avec tous les partis ultra-minoritaires comme le parti des retraités, le parti communiste ou encore les deux partis arabes pour arriver pile à 60 députés dans sa coalition.

A droite, le Likoud devra se replier sur les rabinous ! Les religieux (parti séfarade + parti ashkénaze) devrait peser une quinzaine de siège. Bibi devra donc aussi composer avec le leader des russophones (de droite très à droite) Avigdor Lieberman. Au bout du compte, la coalition de droite devrait aussi emporter 60 sièges tout juste.

En conclusion : On ne sait vraiment pas quand un gouvernement devrait voir le jour mais si tout reste au coude à coude... On est pas prêt de se stabiliser dans la région ! De plus, avec le système de bric à brac actuel, personne n'a vraiment les mains libre pour mener une vraie politique pendant 4 ans. Pire, le fait que la droite doive céder aux revendications des rabbins met en colère la population de gauche qui se veut laïc (et vis et versa). Une situation qui ne fait que creuser l'écart entre une population qui à besoin d'unité pour être forte !

(En photo : le symbole d'Israel : la Ménhora à 3 branches)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélien Royer 30/10/2008 11:49

En effet, tout cela ne permet pas d'être résolument optimiste: si deux coalitions possibles se font face avec si peu de marges de manoeuvre, compte-tenu de l'émiettement des voix entre plusieurs petits partis (ce qui est le principal inconvénient d'un système proportionnel qui permet toutefois aux courants de pensée de la population d'être plus fidèlement représentés), il est clair que les prochains mois s'annoncent difficiles. Un gouvernement aussi fragile ne sera pas le plus légitime pour conduire la paix... Et, pourquoi pas un gouvernement d'unité avec les trois principaux partis et une feuille de route imposée par le président (arriver à conclure une paix), les autres dossiers étant gérés comme des "affaires courantes" pendant ce qui serait une parenthèse?

porompero 27/10/2008 18:50

Gaydamak se présente à la mairie de Jéru dans 2 semaines. Il dépense un fric de malade. Toute la ville est au couleur de sa campagne : jaune.
Sur tous les bus il y a sa tete. Dans tous les panneaux pubs, pleins de petits branleurs se baladent avec un tee-shirt et son slogan pourri : "LO MEDABER, OSSEH" (Pas de blabla, de l'action" ! Le genre de truc dejà entendu de millions de fois !
Je ne pense pas qu'il se présentera aux législatives. Il à besoin d'une petite expérience politique qu'il n'a pas et la mairie de jéru peut la lui apporter... Mais apparament, c'est le centriste Nir Barkat qui est en tête des sondages même sans l'appuie de Kadima !

Isrealoisraelion 27/10/2008 18:47

En fait, on parle de chandelier à trois branche car il y a trois arcs.
Ce chandelier est devenu le symbole d'Israel il y à longtemps. En fait, c'est le chandelier qu'il y avait dans le temple de Salomon.

SJK 27/10/2008 16:44

Ola,
Là encore, bonne analyse, et bons comptes auxquels je n'avais pas pensé.
Si je peux me permettre, fais attention quand même à l'orthographe et à la grammaire, pour un blog politique ce n'est pas sérieux ;-)
Par ailleurs, on sait déjà si Gaydamak va se présenter ? Tu lui attribues combien de sièges ?

Sinon, pourquoi tu dis que le symbole de l'Etat d'israel, c'est une Ménhora à 3 branches ?
7 je connais; et 9 c'est une Hanoukia, mais les 3 branches, la trinité, ce n'est pas chez nous lol !