En route vers la 3ème Intifada armée

Publié le par JSS

On aurait pu dire « un mars et ça repars », sauf qu'on est en octobre ! Ce n'est pas pour cela que le principe change. Mais que peut bien t-il se passer dans la tête des islamistes palestiniens alors qu'ils tentent de ré-activer les combats inter-urbains qui ne font qu'accroitre la pression et la misère sur leurs cités ?

 Rappel des faits :

Tout a commencé durant l'un des jours les plus saints du judaïsme, le Grand Pardon. Un jour ou en plus d'un jeûne de 25heures, les juifs ne peuvent allumer l'électricité, la voiture, etc... Et autant dire que ce jour est peut-être le seul vraiment respecté en Israël par quasiment toute la population. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est aussi appelé le « jour de la bicyclette »... Les enfants pouvant circuler sans problèmes dans les rues ce seul jour de l'année (le reste, c'est trop dangereux, les israéliens ne savent pas vraiment conduire normalement).


Donc, dans la nuit de mercredi à jeudi, un automobiliste arabe est entré dans un quartier de la vieille ville (judéo-arabe), avec de la musique plein les décibels. Des jeunes religieux ont alors demandés gentillement au conducteur de baisser le son de sa musique. Il aurait alors augmenté le volume (par mégarde?). Quoi qu'il en soit, une rixe à commencé et en quelques minutes (moins de 30), l'un des Muezzins de la ville à alors appelé à la vengeance après « le meurtre sauvage » de l'automobiliste. Alors qu'il n'a pas même été frappé ! (Un simple appel à la violence le jour de Kippour quoi... Les israéliens commencent à en avoir l'habitude.)

 Hormis quelques regroupement inter-ethnie sporadiques et quelques insultes, il est à noté que les arabes israéliens ont détruit et incendié une centaine de voiture (tiens, il font pareil en France de temps en temps... Est-ce génétique la pyromanie automobile ?), ainsi qu'une petite quarantaine de boutiques appartement à des juifs israéliens.Mais le plus drôle dans l'histoire reste le communiqué du député arabe israélien Mohammad Barakh qui à « imputé ces heurts aux gangs fasciste juifs qui sévissent avec la complicité contre la population arabe désarmée ». Ah oui ! J'y avais pas pensé ! Mais s'il le dit, c'est peut-être vrai ? -sic-

No Comment.

 Dans le même temps, le Jihad Islamic (mouvement au nom plutôt évocateur), appel « au soutien des habitants (arabes) d'Akko (Saint Jean d'Acre) et souhaite que la population arabe d'Israël ainsi que les palestiniens vivant dans les territoires se révolte et lancent la troisième Intifada... Armée. »

 Les Comités de Résistances Populaire (un énième groupe terroriste palestinien) annoncent pour leur part :« L'attaque contre des palestiniens à Akko (ndlr : il n'y à pas de palestniens à Akko) montre la détresse des sionistes (ndlr : israéliens) et prouve que notre nouvelle bataille se situe à travers toute la Palestine (Israël) et plus seulement à Rammalah, Jericho et Gaza ».

 Concrètement, après les déclarations d'Assad qui menace Israël d'une guerre au cas ou les négociations de paix n'aboutiraient pas, après les multiples appels au Jihad d'une quinzaines de groupes palestiniens depuis deux ans, après les appels à la destruction d'Israël par des états étrangers (Iran, Yémen, etc...) et par des mouvement terroristes internationaux (Al Qaeda, etc...), après les appels à la destruction d'Israël par le Muezzin d'Akko (entre autre), il devient probable que les bœufs se mettent à l'écoute de leurs « bergers ». En gros, préparons nous dès à présent à la future Intifada. Qui sera forcément pire que la seconde (et les armes palestinienne de la seconde étaient déjà pas mal!). Mais combien de mort et de catastrophe faudra-t-il pour qu'ils comprennent que l'Intifada de sert à rien sinon à rendre leurs vies encore plus misérable qu'elle ne l'est déjà ! S'ils avaient posés les cailloux les uns sur les autres au lieu de les jetés sur les israéliens, leurs building seraient bien plus élevés que ceux de Tel-Aviv.

 Réveillez-vous mes amis ! Arrêtez de vouloir vous battre contre Israël. Vous n'arriverez à rien ! Si au moins il y avait une unité arabe dans le monde. Mais personne ne vous aime. Personne ne vous soutiens ! Votre seul allié peut-être Israël ! 78% de votre PIB est fait des échangés avec Israël ! 78% ! Et entre nous, ceux qui sont emprisonnés ne sont pas les palestiniens mais bien les israéliens (ais-je vraiment besoin de montrer la garde du Proche-Orient pour que vous preniez conscience qu'un israélien ne peut aller nulle part chez ses voisins ?).

 Encore un dernier chiffre... 71% des arabes israéliens ne veulent pas devenir palestiniens même avec la création d'un état palestinien. Tiens, étrange non ? Remarque, après tout, ils ne doivent pas être sil mal dans le seul état qui les protèges, leur offre un travail, une sécurité sociale, un emploi, une liberté de religion, parole, mouvement, etc...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélien Royer 16/10/2008 19:21

L'instabilité du Proche-Orient ne repose-t-elle pas, en fait, que sur un immense malentendu? L'origine des faits que tu décris semble vague... le moindre soupçon, les apparences physiques et les croyances religieuses expliquent les dizaines et centaines de morts que rapportent, à intervalle régulier, les médias. L'extrêmisme religieux, qu'il soit ou non musulman, conduit à des phénomènes d'intolérance et de rejet de l'autre... il va donc falloir encore beaucoup de temps pour, qu'après la conclusion d'une paix politique, les populations apprennent à vivre ensemble. Et, comme souvent, ce n'est qu'une minorité de fanatiques qui plonge la majorité des habitants dans des peines et des deuils incompréhensibles... La raison l'emportera-t-elle? Et la volonté politique sera-t-elle suffisante pour bâtir une paix durable? Une chose est sûre: sans elle, la région finira par s'enflammer bien plus gravement qu'aujourd'hui. Et il est de notre responsabilité de proposer des solutions acceptables par tous, de bon sens, qui garantissent les droits fondamentaux (notamment économique, pour une vie décente) de TOUS les habitants.