Ils sont fous ces... Arabes !

Publié le par JSS

Qui aurait pu croire que la fierté et l'arrogance d'un peuple puissent à ce point ridiculiser plus d'un milliard de "frères" ?

Pour avoir été journaliste à la télévision française pendant quelques années, je savais déjà que les Perses aiment à fêter le "début de la guerre Iran-Irak" chaque année... Avec au programme un joli défilé militaire. Certes, sur les Shahab et autres engin de mort il est désormais écrit "mort à Israël" et non plus "Irak : bons baisers d'Iran", mais quand même... Je ne pensais qu'il n'y avait que l'Iran qui était capable de célébrer le début d'une guerre. Apparemment, non !

Et pour cause, aujourd'hui le monde arabe a dignement célébré le début de la guerre de Kippour (en hébreu : מלחמת יום הכיפורים ; à noter que cette guerre est aussi appelée Guerre du ramadan). Cette guerre éclair (18 jours), qui a humilié plusieurs nations arabes d'un seul coup et qui, de ce fait, a engendré la mort, est donc un jour quasi-saint. On dira férié pour ne heurter aucune sensibilité.

Quoi qu'il en soit, c'est la tête haute que la Syrie (4000 morts en 18 jours + déconfiture totale) à célébré cette journée. Au programme : visite de mémoriaux, dépose de fleurs (pas sur les 4000 tombes mais quand même) et discours enflammés. Assad, qui négocie la paix avec Israël en promettant la guerre si les négociations échouent, en a d'ailleurs profité pour appeler, une fois n'est pas coutume, à "l'unité de la nation arabe" (Unité arabe ? Nation arabe ? Jamais entendu parlé !). D'ailleurs, le journal Tishrin, aligné sur les positions du gouvernement, a appelé lundi les Arabes de la région à s'unir, "comme ils l'ont fait il y a 35 ans." S'unir dans la défaite... C'est beau, mais ca ne sert souvent à rien !

Mais Assad n'est pas le seul à être tombé sur la tête ! Au Caire, le président égyptien Hosni Moubarak s'est adressé à la nation dimanche soir, avant les événements commémoratifs organisés lundi. N'ayant pas un DEA en langue Arabe, je ne saurais traduire ce qu'il vient de dire... Mais ses récentes prises de positions promettent pas mal sur les célébrations de demain.

Pour rappel, cette guerre est le symbole de la lâcheté de ces deux nations que sont la Syrie et l'Egypte (bien que Begin et Saddate aient signés la paix Israelo-égyptienne, que se passera-t-il demain quand Moubarak décédera et que les Frères musulmans prendront le pouvoir?).

Donc, c'est lors du jour le plus saint du judaïsme que l'Egypte et la Syrie lancèrent une guerre "impitoyable" envers Israël dans le but de "faire couler le sang et mettre les juifs à la mer" (Quelle rhétorique ces dictateurs !). Sans expliquer le pourquoi du comment, en deux semaines, l'armée israélienne finit par repousser les Syriens hors du plateau du Golan tout en continuant à marcher au-delà du Canal de Suez dans le territoire égyptien lorsque le cessez-le-feu demandé par l'ONU fut appliqué.

Une des conséquences de cette guerre fut l'augmentation des cours pétrolier. L'OPEP décida alors d'augmenter ses marges et revenus en augmentant de 70% le prix du baril de pétrole (avec une réduction de la production journalière... Bien entendu!)

Qui a dit que l'histoire ne retient jamais les leçons ? Personnellement, cela me rappelle quelque chose qui est justement en train de se mettre en place du côté de la Perse (Tiens, on l'avait oublié celle-là!).

A bon entendeur, .

Salut !

Publié dans Monde Arabe - Liban

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article